Réunion du G7: le Japon veut que la nation du G7 donne la priorité à la politique des CBDC

Vendredi 12 février, les ministres des Finances des pays du G7 tiendront une réunion virtuelle pour les premiers pourparlers ministériels pour 2021. Le ministre japonais des Finances Taro Aso a récemment demandé à tous les ministres des Finances du G7 d’avoir une discussion approfondie sur les monnaies numériques des banques centrales (CBDC).

Lors d’une récente conférence de presse, Aso a appelé à la nécessité d’introduire des mesures politiques fortes par les pays du G7. «Je pense qu’il est important pour nous d’éliminer [les mesures politiques concernant] la monnaie numérique émise par les banques centrales», a-t-il ajouté. Il s’agira de la toute première réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G7 après la prise en charge par l’administration Biden le mois dernier.

Préoccupations concernant les développements des CBDC en Chine

Au cours de l’année dernière, la banque centrale chinoise – la Banque populaire de Chine (PBoC) – a accéléré le développement de ses CBDC. La banque centrale chinoise a testé de manière agressive les CBDC dans plusieurs villes du pays. Au cours de son nouvel an lunaire, la Chine a émis 1,5 million de dollars supplémentaires de yuan numérique pour mener deux essais majeurs à l’échelle nationale.

En regardant ces développements, les pays du G7 ont observé avec prudence les préoccupations de la Chine qui prenne la tête des développements des CBDC. Le développement du Yuan numérique a fait craindre qu’il ne remplace d’autres devises fortes utilisées dans le commerce mondial, rapporte le South China Morning Post.

Les CBDC ont occupé le devant de la scène pour les grandes puissances économiques. La présidente de la BCE, Christine Lagarde, a beaucoup parlé des développements de la CBDC, car la zone euro a déjà commencé à travailler sur une monnaie numérique paneuropéenne, appelée euro numérique.

D’un autre côté, l’Inde, sixième économie mondiale, envisage également la possibilité d’avoir sa propre CBDC et dévoilera sa décision très prochainement. Il sera intéressant de voir quelle est la position des décideurs mondiaux à l’avenir et si nous avons un cadre politique et des règles communs pour les CBDC.

Source Coingape .