Les jeunes préfèrent Bitcoin à l’or… et c’est la reine des banques JP Morgan sonne l’alerte !

Un retournement de veste inattendu – Le 23 octobre, la banque JP Morgan a évoqué le bitcoin dans un rapport sur les projets d’investissement de l’entreprise. Les récentes actualités autour des cryptomonnaies semblent avoir suscité un certain optimisme. Chose étonnante pour une institution si conservatrice !

Revirement de situation

En 2017, JP Morgan avait décrit le bitcoin comme « une fraude qui s’effondrera ». Une opinion d’ailleurs partagée par plusieurs Etats et banques d’investissement. Pourtant, le 23 octobre 2020, elle a publié le rapport « Global Markets Strategy » faisant des éloges sur le bitcoin. Cette fois-ci, le roi des cryptos est perçu comme un investissement intéressant sur « le long terme », au même titre que l’or en termes de valeur refuge. La banque justifie cette décision à travers plusieurs points.

Pour commencer, l’annonce de PayPal concernant les cryptomonnaies a suscité un réel engouement. Désormais, il sera possible d’utiliser le bitcoin comme une monnaie alternative, avec davantage de simplicité. Les « millenials » sont d’ailleurs cités comme étant la cible principale. Le géant financier précise :

« Plus les agents économiques seront nombreux à accepter les cryptos comme moyen de paiement à l’avenir, plus leur utilité et leur valeur seront élevées. »

De plus, la firme explique que le potentiel de hausse sur le long terme est considérable dans la mesure où c’est cette génération deviendra, au fil du temps, une composante importante sur les marchés financiers.

Bitcoin, l’or du XXIème siècle ?

Le bitcoin a un avantage considérable sur l’or : son utilité. Il est, par exemple, très simple d’échanger, stocker ou évaluer celui-ci. En plus de constituer une réserve de valeur, il peut aussi représenter un réel moyen de paiement, notamment dans les pays qui connaissent une forte inflation.

Néanmoins, JP Morgan estime que le « le marché physique de l’or » représente une capitalisation de 2 600 milliards de dollars, contre 242 milliards pour le Bitcoin. Ainsi, la cryptomonnaie reine a encore bien du chemin à faire, si elle souhaite réellement rivaliser avec l’or.

Selon JP Morgan, le bitcoin reste cependant encore au stade de développement. En effet, seuls 7 % des Américains ont déjà achetés des bitcoins. De même, certains grands marchés, à l’instar du Canada, ne disposent pas encore d’un cadre légal formel. La marge d’amélioration du bitcoin est donc encore conséquente pour les années à venir.

Après Square et PayPal, ce sont désormais les banques traditionnelles qui s’intéressent au bitcoin. Celui-ci n’est plus perçu comme une arnaque, mais bel est bien comme un actif viable sur le long terme. En revanche, il reste encore bien des étapes avant une éventuelle démocratisation massive, comme le souligne bien JP Morgan.

L’article Les jeunes préfèrent Bitcoin à l’or… et c’est la reine des banques JP Morgan sonne l’alerte ! est apparu en premier sur Journal du Coin.

[…]
En savoir plus