Le pouvoir, ça se partage – Le prêteur de cryptomonnaies Aave s’en remet à ses HODLeurs de l’extrême

Aave lâche prise – La DeFi est composée de plusieurs projets innovants, qui allient décentralisation et investissement. AAVE fait partie de ces tokens qui permet de générer un revenu passif avec un niveau de risque relatif. Ces derniers temps, l’entreprise Aave semble vouloir pousser l’expérience de la décentralisation à son paroxysme.

Application DeFi avant tout

Aave est un protocole de financement décentralisé qui permet aux utilisateurs de prêter et d’emprunter des cryptomonnaies à travers des pools, comme le fait Uniswap.

Il est possible de générer des intérêts en déposant des actifs numériques dans des pools de liquidités créées à cet effet. Les emprunteurs peuvent ensuite utiliser leur crypto comme garantie pour souscrire un prêt par le biais de ces liquidités. AAVE offre à ses détenteurs des tarifs réduits sur la plateforme et il sert également de jeton de gouvernance. En effet, les détenteurs ont un droit de regard sur le développement futur du protocole.

Aave Ethereum

Courant juillet, la société avait annoncé ses plans de gouvernance décentralisée et décrit le mécanisme de récompenses. A l’époque, le protocole avait attiré environ 400 millions de dollars de en termes de dépôts d’utilisateurs. Aujourd’hui, la tendance s’est poursuivie : ce sont près de 1,2 milliard de dollars qui sont mis sous séquestre auprès de la plateforme.

« L’abandon des clés d’administration de la gouvernance de l’Aave est un événement historiquement remarquable. » – Stani Kulechov, fondateur et CEO d’Aave

L’émergence du projet

Peu de temps après cet événement, le vote pour la première proposition d’amélioration d’Avee, a eu lieu. Cette amélioration portait sur la migration des jetons LEND vers AAVE, avec un taux de 100 pour 1.

Mais Aave ne s’est pas arrêté en si bon chemin, puisque son projet de décentralisation plus large devient aujourd’hui réalité. Aave vient d’annoncer que l’équipe à l’origine du protocole renoncera au contrôle exclusif de sa gouvernance.

Cela revient à transférer une partie de son pouvoir aux développeurs et utilisateurs de la plateforme. Les détenteurs d’AAVE peuvent ainsi voter des propositions de mises à jour, à hauteur du nombre de tokens qu’ils détiennent. Ce procédé est comparable au système des actionnaires en entreprise. Selon Stani Kulechov, cette « remise des clés » permettra d’inciter davantage de développeurs à créer de nouveaux mécanismes de subventions et de sécurité.

 

 

Cette initiative prouve que de plus en plus de projets DeFi prennent au sérieux la gouvernance décentralisée. Elle permet de fédérer la communauté autour d’un objectif commun. Par ailleurs, les paramètres de gouvernance continueront d’évoluer avec le temps pour une décentralisation maximale.

Cet événement témoigne d’une confiance sans faille au sein de la communauté AAVE. L’évolution du projet et les conséquences de cette décision seront à suivre avec attention !

L’article Le pouvoir, ça se partage – Le prêteur de cryptomonnaies Aave s’en remet à ses HODLeurs de l’extrême est apparu en premier sur Journal du Coin.

[…]
En savoir plus