Le chaos des cryptomonnaies ? Les banques centrales préparent la contre-attaque

Les banques centrales en panique – Après avoir admis que prendre les cryptomonnaies de haut était une grossière erreur, les banques centrales organisent leur défense. Pas moins de 8 banques centrales – dont la BRI, qu’on surnomme « la banque des banques centrales » – viennent de sortir une étude commune, qui doit servir de base à l’émission de monnaies numériques.

Bientôt des monnaies numériques occidentales ?

Ce 9 octobre, la Banque des règlements internationaux (BRI) vient de publier un long rapport qui pose les bases des politiques monétaires du futur, qui seront menées grâce aux monnaies numériques de banques centrales (MNBC).

Cette étude a été menée avec la coopération de 7 autres banques centrales, à savoir :

  • La Réserve fédérale américaine (FED) ;
  • La Banque centrale européenne (BCE) ;
  • Les banques centrales du Canada, du Royaume-Uni, du Japon, de la Suède et de la Suisse.

Le rapport édicte donc des principes de base communs pour les MNBC de ces banques ainsi que leurs principales caractéristiques.

« Alors que la technologie change notre façon de payer, les banques centrales ont le devoir de préserver la confiance des citoyens dans notre argent (…). Les banques centrales doivent compléter leurs efforts nationaux par une coopération [internationale] étroite pour guider l’exploration des MNBC (…). Le présent rapport est une preuve convaincante de cette coopération internationale. » Christine Lagarde, présidente de la BCE

Qu’est-ce qu’une bonne MNBC ?

Comme vous pouvez le voir sur l’extrait du rapport ci-contre, la liste des caractéristiques pour une MNBC parfaite est longue comme le bras.

Liste des caractéristiques d’une MNBC

 

Sans la reprendre de façon exhaustive, on notera qu’il faut que cette monnaie numérique soit :

  • Pratique : les paiements en MNBC devraient être « aussi simples qu’un paiement en espèces, par carte de crédit ou avec un téléphone portable, afin d’encourager l’adoption et l’accessibilité » ;
  • Peu coûteuse : les transactions MNBC devraient être « à un coût très faible ou nul pour les utilisateurs finaux (…) » ;
  • Sécurisé : tant l’infrastructure que les participants d’un système MNBC doivent être « extrêmement résistants aux cyber-attaques et autres menaces ».

Évidemment, comme on pouvait s’en douter, ces MNBC devront également respecter un cadre réglementaire strict, avec les banques centrales comme autorité suprême pour émettre et disposer de ces monnaies numériques.

En somme, les banques centrales occidentales en sont toujours à établir un cadre légal, avant même d’ébaucher le moindre prototype de MNBC. Pendant ce temps, la Chine va de l’avant et a déjà terminé avec succès ses premiers tests de son système DC/EP.

L’article Le chaos des cryptomonnaies ? Les banques centrales préparent la contre-attaque est apparu en premier sur Journal du Coin.

[…]
En savoir plus