Ils brûlent 68 millions de $, comme ça – Le géant du Bitcoin Binance n’a pas peur de l’avenir

De l’argent brûlé sans aucune peur – Binance est le leader des plateformes centralisées d’échanges de cryptomonnaies. Elle vient de réaliser la plus grande destruction de jetons de son histoire, en “brûlant” l’équivalent de 68 millions de dollars en jeton BNB.

2,2 millions de BNB retirés de la circulation

Ça y est ! Qui dit nouvelle saison dit nouveau burn du côté de Binance. La plateforme d’échanges vient de détruire 2,253 millions de jetons BNB pour une valeur totale de 68 millions de dollars.

Cette destruction de jetons est la plus importante de l’histoire de Binance. En comparaison, Binance avait détruit l’équivalent de 38 millions de dollars au trimestre dernier.

https://i2.wp.com/journalducoin.com/wp-content/uploads/2020/10/binance_burn.png?resize=1170%2C658&ssl=1
Récapitulatif des montants des dernières destructions de BNB – Source : Binance

Selon une publication de Binance, l’essor de la DeFi ainsi que le lancement de la Binance Smart Chain seraient des causes de l’explosion du volume sur la plateforme. Comme le nombre de BNB détruit est fonction du volume, cela explique également le record en termes de fonds détruit.

Buyback, vraiment ?

Un point pic tout de même notre curiosité. En effet, dans sa publication concernant la destruction de ces jetons, Changpeng « CZ » Zhao a mentionné un buyback.

Dans le premier whitepaper du BNB, Binance avait annoncé que les jetons détruits seraient rachetés sur les marchés publics grâce à 20 % des bénéfices de l’échange.

Cette mention a par la suite été modifiée, les bénéfices laissant place aux volumes d’échanges. Ainsi, le nombre de BNB détruit est désormais fonction du volume et non des bénéfices de la plateforme.

Binance-feu-drapeau-flag-fire-1

Interrogé par The Block au moment des faits, le CEO de Binance avait déclaré que cette modification avait été faite pour que le BNB ne soit pas vu comme une security par certaines juridictions. Dans la pratique, les jetons détruits sont désormais ceux détenus en réserve par Binance et non plus des jetons rachetés sur les places publiques.

De ce fait, comme il n’y a plus de notion de rachat, la mention du buyback par CZ reste mystérieuse.

L’étude de TheBlock montre également des incohérences dans le nombre de jetons détruit vis-à-vis du volume enregistré, laissant une fois de plus perplexe quant aux détails de l’opération.

En pratique, cette destruction n’a eu aucune incidence sur le cours du BNB, qui se situe toujours aux alentours des 30 dollars. Affaire à suivre donc !

L’article Ils brûlent 68 millions de $, comme ça – Le géant du Bitcoin Binance n’a pas peur de l’avenir est apparu en premier sur Journal du Coin.

[…]
En savoir plus