Il mixait des bitcoins du Darknet – Il prend plein tarif : 60 millions de $ d’amende… et la prison ?

Quand mixer mène en prisonLe Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN) est un service du département du Trésor américain chargé de lutter contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et d’autres crimes financiers. Aujourd’hui, c’est le gérant du service de mixage de bitcoins Helix qui écope de lourdes sanctions de cette autorité de surveillance financière.

La trace de 311 millions de dollars de bitcoins effacée

Dans un document judiciaire publié ce 19 octobre, le FinCEN révèle les sanctions prononcées suite aux poursuites initiées à l’encontre de Larry Dean Harmon en février dernier.

En tant qu’ancien dirigeant de Helix, un service de mixage de bitcoins (BTC), M. Harmon est accusé de blanchiment d’instruments monétaires et d’exploitation d’une entreprise de transfert de fonds sans licence.

Durant l’exploitation de Helix, de juin 2014 à décembre 2017, l’intéressé aurait facilité l’anonymisation de 1 225 000 transactions pour ses clients. La valeur totale des 350 000 bitcoins ayant transité par les services de mélange de transactions d’Helix a été estimée par les enquêteurs du FinCEN à 311 millions de dollars au moment des faits.

L’enquête aurait également révélé que l’accusé effectuait des transactions avec des trafiquants de drogues, des faussaires, des fraudeurs et autres acteurs du Darknet.

Une première sanction assortie d’une amende très salée

Selon le FinCEN, M. Harmon aurait dû se conformer aux règles de conformité des sociétés de transfert de fonds, relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent.

Il aurait, au contraire, non seulement omis de collecter et de vérifier les noms, adresses et autres identifiants des clients, mais il se serait même employé a supprimer le minimum d’informations recueillies sur ses utilisateurs.

Le FinCEN a ainsi condamné M. Harmon à une amende civile de 60 millions de dollars. En plus de la présente sanction pécuniaire, l’accusé encourt toujours jusqu’à 30 ans de prison dans son procès devant la Cour du District de Columbia.

Le dirigeant du service de mixage Helix est encore loin d’en avoir fini avec la justice américaine. Cette lourde sanction du FinCEN est une première contre un tel service d’anonymisation de transactions en bitcoins. L’autorité de surveillance étasunienne en a-t-elle fait un exemple, pour décourager les autres mixeurs de BTC ?

L’article Il mixait des bitcoins du Darknet – Il prend plein tarif : 60 millions de $ d’amende… et la prison ? est apparu en premier sur Journal du Coin.

[…]
En savoir plus