Ethereum est à Bitcoin ce qu’Internet fut au mail – Le grand patron des bourses US va (très) loin

La finance sera décentralisée ? – Dans une interview donnée à Coindesk, le président de la CFTC a déclaré être impressionné par Ethereum. Au-delà du réseau, celui-ci suit également de près l’écosystème DeFi, qu’il considère comme l’avenir.

La CFTC fan d’Ethereum ?

« Ethereum est à Bitcoin ce qu’internet fut au mail ». Non, ces mots ne viennent ni de Vitalik Buterin ni d’un acteur de l’écosystème crypto, mais bien de Heath Tarbert, président de la CFTC américaine.

Dans une interview donnée lors de la conférence virtuelle Coindesk Invest : Ethereum Economy, le président de la CFTC a annoncé être « impressionné par Ethereum ». S’en est alors suivie l’analogie des mails et d’internet, qui ne manquera pas de faire réagir les maximalistes Bitcoin à travers le monde.

Interrogé sur la nature juridique d’Ethereum, il a déclaré que celle-ci dépendait grandement de la décentralisation du projet. Plus il sera décentralisé, plus l’actif aura de chance d’être considéré comme une commodité et non une security (valeur mobilière) :

« Plus il sera décentralisé au fil du temps, plus il se gèrera efficacement, plus il est probable qu’il entre dans la catégorie des commodités et non dans celle des valeurs mobilières. »

La DeFi, une idée « révolutionnaire »

Dans la suite de l’interview, Heath Tarbert continue d’encenser Ethereum ainsi que l’ensemble de l’écosystème DeFi qu’il héberge, jugé « révolutionnaire » :

« L’idée de la DeFi est vraiment, premièrement, évidemment révolutionnaire. Et je pense qu’au bout du compte, cela pourrait conduire à une désintermédiation massive du système financier et des acteurs traditionnels. »

Un discours bien loin de celui traditionnellement proposé par ces institutions. Il va même jusqu’à déclarer que la DeFi pourrait permettre de réduire les risques systémiques de l’ensemble du système financier :

« Et finalement, d’une certaine manière, cela pourrait même réduire le risque systémique parce que le système financier n’est pas concentré dans ces grandes institutions d’importance systémique mondiale. »

Pour lui, il n’est pas impossible de voir une partie du système financier mondial se retrouver sur Ethereum dans la prochaine décennie. Certaines questions restent cependant en suspens, notamment concernant la résilience du réseau :

« Si nous pensons qu’une grande partie de notre système financier mondial se retrouve sur Ethereum, alors nous avons de réelles inquiétudes quant à la théorie … Et si Ethereum s’effondrait ? »

Ce dernier ne s’est malheureusement pas exprimé vis-à-vis du statut des actifs émis par l’écosystème DeFi. Cependant, en suivant son raisonnement précédent, la décentralisation des protocoles les ayant émis aura probablement une grande influence sur la classification des actifs.

Malgré cet élan d’amour, la CFTC reste sur le qui-vive concernant les plateformes d’échanges non conformes. Après les échanges centralisés, il n’est pas impossible que la CFTC commence à enquêter sur les DEX dont la décentralisation n’est pas toujours complète.

L’article Ethereum est à Bitcoin ce qu’Internet fut au mail – Le grand patron des bourses US va (très) loin est apparu en premier sur Journal du Coin.

[…]
En savoir plus